Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité

La Chine en première ligne pour reconstruire la Syrie

La rédaction
visites
523
commentaire
JPEG - 47.6 ko
Redémarrage de la production dans la cité industrielle de Cheikh Najjar à Alep.

Depuis des années, l’Institut Schiller s’est fait le porte-parole de l’intégration de la Syrie et plus généralement de l’Asie du Sud-Ouest dans la Nouvelle Route de la soie (baptisée aujourd’hui Une Ceinture et une Route), afin de créer une base solide de la réconciliation, la reconstruction économique et l’éventuel retour des réfugiés. Au mois de septembre 2015, Mme Zepp-LaRouche, présidente de l’Institut Schiller, avait présenté cette approche aux participants d’un séminaire international à Chongqing en Chine, organisé par l’Institut de Recherche de Chongqing sur les stratégies internationales.

A mesure que la désescalade s’amorce en Syrie, de telles propositions se font de plus en plus concrètes. Le 9 juillet, l’Association pour les échanges arabo-chinois et l’ambassade de Syrie à Beijing ont tenu un séminaire sur la reconstruction et le développement de la Syrie, auquel ont assisté d’importants hauts fonctionnaires et industriels chinois.

Selon le Global Times, l’ambassadeur syrien Imad Moustapha, saluant les opportunités ouvertes par l’initiative chinoise, a déclaré :

La Syrie a lancé son programme de reconstruction, Une Ceinture et une Route, essentiellement dans le domaine de l’énergie, de l’eau et de l’industrie.

Pour Hua Liming, ancien ambassadeur chinois en Iran, également cité dans le Global Times, des entreprises chinoises, publiques et privées investiront dans la reconstruction de la Syrie, mettant une priorité sur l’infrastructure et la distribution d’eau, puis la réhabilitation de l’industrie pétrolière.

Une délégation de 30 à 50 représentants d’entreprises chinoises compte visiter la Syrie du 15 au 22 août « pour explorer les opportunités d’investissement », a déclaré le président associé de l’Association pour les échanges arabo-chinois Qin Yong. Ils visiteront Damas, Homs et Alep et rencontreront des responsables locaux pour discuter des projets. Par ailleurs, on envisage de créer une zone industrielle sino-syrienne pour 150 sociétés, qui créerait 40 000 emplois.
 

Le Plan MERCI

Le Dr Patrick Ho, président adjoint et secrétaire général du China Energy Fund Committee, vient de proposer une grande initiative, dont l’objectif consiste à étudier les moyens d’intégrer la reconstruction de la région du Proche et Moyen Orient et de l’Afrique du Nord à la Ceinture et la Route. La proposition baptisée « MERCI » (Middle East Reconstruction Initiative) a été présentée lors de deux grandes conférences internationales ce mois-ci.

JPEG - 51 ko
Nouvelle Solidarité N°16/2013 - pour s’abonner cliquez ici

Le 6 juillet, le Dr Ho l’a présentée lors de la conférence « Agriculture pour un développement durable » à l’ONU, puis le lendemain lors de la conférence de l’Institut Schiller « Nourriture pour la paix et la réflexion », organisée conjointement avec le China Energy Fund Committee.

Le Dr Ho explique que la région du Proche et Moyen Orient et de l’Afrique du Nord est un maillon essentiel entre Orient et Occident et de nombreux pays sont ou étaient jusqu’à récemment de grands producteurs agricoles (Israël, Irak et Egypte notamment). Alors que la Syrie produisait quatre millions de tonnes de blé par an, dont 1,5 million destiné à l’exportation, pour l’instant elle ne produit plus que 450 000 tonnes, tandis que des millions de Syriens se sont enfuis. Pour certains pays, la conquête militaire du terrorisme est la solution, mais depuis le début de la guerre au terrorisme en 2002-2004 jusqu’à 2015, le nombre de personnes tuées dans des attentats terroristes a été multiplié par six. Pour le vaincre réellement, il faut « changer les conditions socio-économiques principales ».

Voir le commentaire

  • BONIN Stéphane • 22/07/2017 - 19:29

    Conclusion

    Nous passerons, nous Français, à coté, comme nous avons raté nombres de contrats d’ importance ces dernières années, à cause de nos prises de positions "débiles" : LGV Moscou - Kazan par exemple.

    Honte à Hollande et Macron, entre-autres !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 14 décembre le monde
en devenir

Le forum des 14 et 15 mai à Beijing sur la « Nouvelle route de la soie » nous rappelle que le monde est réellement en marche ! Par-delà la frénésie des médias toujours prêts à vous vendre la peur de la Chine, vous devez comprendre la portée de cette dynamique.

En savoir plus

Don rapide