Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualité

Communiqué de S&P : Macron doit renoncer à toute intervention militaire en Syrie

La rédaction
JPEG - 121.7 ko

Communiqué de S&P :
Macron doit renoncer à toute intervention militaire en Syrie

Communiqué de presse de Solidarité & Progrès

Paris, 10 avril 2018 — L’affaire Skripal est une opération du Royaume-Uni visant à créer les conditions pour que les États-Unis et la France bombardent la Syrie. Les réquisitoires des ambassadeurs français, anglais et américains contre la Russie lors du dernier Conseil de sécurité de l’ONU, le 9 avril, ont d’ailleurs eu recours à la même formulation que celle de l’ultimatum lancé par le Royaume-Uni contre la Russie dans l’affaire Skripal :

Soit cela a été fait avec votre consentement, soit vous n’avez pas été capable de l’empêcher. Dans les deux cas, vous êtes coupables !

En Syrie, c’est sur la base des informations venues des « Casques blancs », une ONG montée de toutes pièces et financée directement ou indirectement par les services britanniques, qu’un grossier montage a été lancé accusant le « régime » d’une attaque à l’arme chimique contre un hôpital à Douma, en Syrie.

Alors que les seules « preuves » présentées sont des reportages et des vidéos (tout à fait douteuses) communiqués par le groupe jihadiste Jaych al-Islam et par les Casques blancs.

Malgré le fait que des experts du renseignement militaire américain, comme le colonel Pat Lang, ont immédiatement dénoncé cette désinformation, et que les responsables russes mettent en garde depuis plusieurs semaines contre une attaque chimique sous « fausse bannière », Trump, de façon calculée ou pas, semble avoir cédé à la pression. Le président américain a notamment déclaré que s’il s’avère que la Russie et l’« animal Bashar » sont impliqués dans l’attaque chimique, ils devront « payer le prix fort ».

« Comprenez-vous au seuil de quel danger vous menez le monde ? », a lancé lundi soir l’ambassadeur russe à l’ONU, Vassily Nebenzia, à l’attention des États-Unis, de la France et du Royaume-Uni, lors de la réunion du Conseil de sécurité sur la Syrie.

Auparavant, M. Nebenzia avait dénoncé le « théâtre de l’absurde » des accusations lancées contre la Russie pour l’empoisonnement de l’ancien agent double Sergueï Skripal.

Il a évoqué une scène du livre Alice au pays des merveilles où un procès est intenté contre l’un des personnages du récit, le Valet de Cœur, accusé d’avoir volé les tartes de la Reine. « La condamnation d’abord, la délibération après », a ainsi déclaré M. Nebenzia, en citant les paroles de la Reine.

Mis sous pression, les présidents Macron et Trump se disent prêts à intervenir dans les prochaines heures.

La France doit dire non. Elle doit à tout prix refuser de mettre le doigt dans cet engrenage, comme elle l’avait fait en 2003, sous Jacques Chirac, face aux mensonges des néoconservateurs anglo-américains concernant les armes de destruction massive de Saddam Hussein.

Emmanuel Macron avait promis le retour à une politique étrangère gaullo-mittérrandienne, inspirée par une politique de « détente, d’entente et de coopération ».

C’est le moment de tenir bon et d’exiger qu’une enquête soit menée sur place par l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), et qu’un sommet extraordinaire entre Donald Trump et Vladimir Poutine soit organisé dans les plus brefs délais pour arrêter l’escalade.

Voir les 5 commentaires

  • zamicel • 12/04/2018 - 09:32

    Le problème est que si la France qui a déjà dépassée les bornes, lève le petit doigt contre la Syrie, avec la frégate française Aquitaine entre autres, elle va le payer très très cher.
    L’idée que nous changions de gouvernements avant que cela ne puisse arriver est donc à étudier sérieusement puisque c’est nous qui payerons.
    Si non il se pourrait que bientôt les rôles soit inversés : la France souffrante embourbée et la Syrie florissante.

    Répondre à ce message

  • FROISSAC Georges • 14/04/2018 - 11:45

    Nous y sommes ! Les premiers bombardements ont eu lieu la nuit dernière sur deux centres de fabrication de gaz toxiques selon les informations données par l’ensemble des médias.
    Je ne suis pas spécialiste alors peut on m’expliquer pourquoi les réserves et stockages de gaz bombardés ne dégagent aucun gaz ni produit toxique ?
    Je n’imagine pas le bombardement d’une raffinerie, de pétrole par exemple, sans voir "quelques flammes" !

    • BONIN Stéphane • 16/04/2018 - 18:54

      Très bonne réflexion Monsieur FROISSAC ! Tout comme on pourrait se poser la question sur le soit-disant emploi de gaz sarin...............alors que "les sauveteurs" en "casques blanc" ne sont même pas équipés . La manipulation est évidente, mais nos merdias compte sur l’ ignorance/l’ abrutissement de la majorité des lecteurs/spectateurs.

    Répondre à ce message

  • MAYER Sylvain • 10/04/2018 - 18:01

    il est un fait qu’aucune preuve n’a été apportée pour prouver l’implication du régime syrien dans une hypothétique attaque chimique. Je crains effectivement la manipulation et la guerre des mots. N’importe qui peut etre à l’origine de cette attaque si vraiment elle a eu lieu. Il faut etre prudent sur ce terrain sur lequel autant de parties adverses se confrontent avec tantot des intérêts communs , tantot comme adversaires. Attention à l’ingérence dans un pays dont la compléxité nous échappe et pour qui notre vision de la démocratie est malvenue et n’a pas à s’y exporter de toute façon.

    • BONIN Stéphane • 11/04/2018 - 19:09

      Il est tout simplement impossible qu’ ASSAD ait utilisé une arme chimique alors qu’ il contrôle désormais La Ghouta . Les 5% derniers contrôlés par "les rebelles"/islamistes ne justifie aucunement un tel acte . C’ est un coup monté par les occidentaux, tout simplement . Notre "macron/micron/macaron" n’ est qu’ un laquais, peut-être pas complètement aux ordres de l’ Allemagne, mais surtout des States et de la Grande-Bretagne . Honte à lui et ses sbires !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Rejoignez la mobilisation !

La chronique du 25 avril le monde
en devenir

La City et Wall-Street fomentent la guerre pour éviter la refonte des institutions financières. Il nous faut changer la donne afin d’empêcher que la situation dégénère en catastrophe nucléaire.

En savoir plus

Don rapide