Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualité
SNCF, hôpital, école, Ehpad, transports, université, retraites, cheminots, etc.

Tous ensemble ! Défendons les services publics et la sécurité sociale

La rédaction
JPEG - 74 ko

Merci d’imprimer et de diffuser ce tract de Solidarité & Progrès autour de vous et là où vous êtes : auprès de vos amis, dans les assemblées, les manifestations, les gares ou d’autres lieux de passage.

SNCF, hôpital, école, Ehpad, transports, régimes sociaux, retraites

TOUS ENSEMBLE !
Défendons les services publics et la sécurité sociale

JPEG - 66.9 ko

Les masques tombent et les intentions de Macron-Philippe se précisent : pour « rassurer » leur amie, la « bonne » finance, ils veulent privatiser graduellement nos services publics et notre protection sociale.

Pourtant, si la France reste une destination de choix pour les investisseurs étrangers, c’est avant tout parce qu’on y trouve encore une force de travail productive disposant d’un bon système d’éducation, d’un système de santé performant et d’infrastructures de qualité.

Entamer cette casse sociale n’est donc pas seulement source d’inhumanité envers les laissés-pour-compte, mais preuve de grave incompétence en science économique.

A cela s’ajoute le fait qu’il s’agit d’une politique anticonstitutionnelle. Le préambule de notre Constitution de 1946 ne précise-t-il pas l’obligation de

garantir à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs. Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence. (Art. 11)

Jusqu’ici, au cœur de notre système de protection sociale, la solidarité qui permet à chacun de « contribuer selon ses moyens tout en recevant selon ses besoins ». Or, cela ne sera plus le cas demain si l’on applique le programme Macron. Et ceci, alors que pour la majorité de la population mondiale, la sécurité sociale « à la française » demeure un espoir, sinon un rêve !

En 2013, Jacques Cheminade, avait explicitement mis en garde Emmanuel Macron contre les préconisations d’une note confidentielle de la banque d’affaires J.P. Morgan, datée du 28 mai 2013, qui regrettait que

les Constitutions (…) mises en places dans la foulée de la chute du fascisme, contiennent des caractéristiques qui apparaissent incompatibles avec une intégration plus poussée dans la région (la zone euro).

Cette intégration accrue, dont nous parle Macron, dans une UE devenue simple relais des marchés financiers, est à l’opposé même de la vraie Europe qu’il faut refonder d’urgence, celle des citoyens, des nations et des projets.

En vérité ce gouvernement nous propose un marché parfaitement abject. Les mesures, nous dit-il, « ne seront pas pour vous » mais pour « les autres » — ceux qui nous suivrons. Ainsi, si nous acceptons de trahir les générations futures, c’est-à-dire nos enfants et petits-enfants, eh bien, en échange, il nous laissera quelques miettes pour que nous puissions tranquillement finir nos jours !

Alors, prêt à trahir ou à rejoindre le combat ?

Voici un lien vers nos propositions détaillées.

JPEG - 127 ko
Célébration du 70e anniversaire de la Sécurité sociale imaginée et crée grâce aux efforts combinés de Pierre Laroque et Ambroise Croizat.

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Rejoignez la mobilisation !

La chronique du 21 mai le monde
en devenir

Don rapide