Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 24 avril - Jacques Cheminade : « Mon exemple, c’est le général de Gaulle partant à Londres » Lire Flash : 7 avril - Jacques Cheminade au Liban reçu par le Président Michel Aoun Lire Flash : 1er avril - A Bondy, Jacques Cheminade engage un dialogue citoyen sur les banlieues Lire
AccueilActualité

Fusion nucléaire : la Chine allume les étoiles

visites
2034
commentaires
JPEG - 111.5 ko
Schéma du Tokamak (EAST), le réacteur expérimental de Hefei (Chine).

A l’heure où le pessimisme tend à imposer sa chape de plomb sur nos esprits, saisissons l’occasion de nous réjouir des belles découvertes qui nous rappellent ce qui fait de nous des humains : la créativité.

Dernier exemple en date, le 3 février, les chercheurs de l’Institut Max Planck en Allemagne ont annoncé avoir chauffé un plasma (un gaz ionisé) d’hydrogène à 80 millions de degrés Celsius pendant un quart de seconde.

Trois jours plus tard, l’Académie chinoise des sciences, dans un rapport publié dans le Physical Review Letters, a annoncé que dans une expérience similaire, l’Experimental Advanced Superconducting Tokamak (EAST), le réacteur expérimental de Hefei, a obtenu de son côté 50 millions de degrés Celsius, et ceci pendant près de 102 secondes, un record. Enthousiasmés, les chercheurs chinois pensent pouvoir atteindre les 100 millions de degrés Celsius durant 1000 secondes, c’est-à-dire environ 16 minutes.

La fusion nucléaire, à l’opposé de la fission nucléaire des atomes lourds qui fait marcher nos centrales nucléaires, reproduit les réactions de fusion nucléaire d’atomes légers qui ont lieu au cœur du soleil. Mais pour que la réaction de fusion nucléaire arrive à produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme, un ensemble ambitieux de critères doivent être obtenus dans une seule expérience : température, pression, durée, etc. (critères de Lawson). Pour y arriver, une myriade d’obstacles, tant sur le plan théorique, que des matériaux et de l’ingénierie, reste à franchir. Mais avec le peu d’argent qu’on consacre aux recherches, chaque expérience finit par obtenir un seul des critères décisifs. Le défi aujourd’hui, c’est de les réunir tous en une seule machine.

La stratégie actuelle, c’est que les 35 pays partenaires du grand projet ITER, en construction à proximité de Cadarache en France, testent chacun dans leurs propres laboratoires et réacteurs les nouveaux procédés qui seront mis en œuvre par la suite dans ITER. Ce réacteur, dont les opérations doivent démarrer en 2027, est le plus grand réacteur à fusion de type Tokamak jamais construit.

C’est pour cela qu’en France, à Cadarache, le CEA, en partenariat avec la Chine, transforme le tokamak à supraconducteurs « Tore Supra » en projet WEST, le pendant du projet EAST chinois qui vient de faire la percée.

En tout cas, pour l’opinion publique mondiale, l’avancée allemande et chinoise rappelle que la fusion nucléaire contrôlée pourra un jour devenir réalité. Cette technologie révolutionnaire a été la cible systématique des écolo-malthusiens pour qui il s’agit d’un cauchemar. Car elle offrira à l’humanité non seulement une énergie quasi-illimitée pour se développer sur terre (produite à partir de l’hydrogène disponible en grande quantité), mais aussi une énergie dont la densité, et donc la capacité d’effectuer un travail, par volume de combustible et par unité de surface, est absolument révolutionnaire.

Avec la fusion nucléaire, voyager dans l’espace, brûler tous les déchets qui nous empoisonnent, et extraire à faible coût des matières premières pour l’heure en voie de raréfaction, ne sera plus une fiction mais une science.

Vendu en ligne :

Dossier spécial Solidarité & Progrès :
La fusion, prochain stade de l’évolution humaine

Sommaire : La fraude de la transition énergétique — La fusion thermonucléaire — Transition énergétique : et si l’enfer était vert ? — L’ABC de l’énergie — États-Unis : un programme Apollo pour maîtriser la fusion ? — La fusion, prochain stade de l’évolution humaine — La fusion nucléaire, expression de la cognition humaine — Quand France 3 pollue gravement l’esprit — La ruée vers la fusion — Un tournant dans l’histoire de l’humanité — Les réacteurs à fusion ? Plus tôt que vous ne le croyez !

Pour le commander : cliquez ICI.

Voir les 2 commentaires

  • John LAURIE • 13/02/2016 - 21:33

    La Chine et l’Allemagne ont fait des vrais progrès dont l’humanité doit être fière. Mais pour que la fusion devienne une énergie UTILE, il y a une question qui n’est pas résolue autour de la fiabilité. Et ensuite il y a la question du coût. Combien d’Euros par Watt ? Tant que l’énergie nucléaire n’est pas moins chère que le charbon, elle n’arrivera pas à s’imposer sur les marchés mondiaux de l’énergie. La fusion est DIFFICILE. Vraiment, vraiment difficile. Faisons d’abord correctement la fission - on part de beaucoup moins loin - les innovations sont connues - il suffit d’investir pour les développer. Et une fois qu’on aura utilisé la fission pour donner à chaque humain un accès décent à l’énergie propre, tournons notre attention à la fusion pour faire le prochain pas de progrès.

    • Vincent • 15/02/2016 - 13:01

      "Et ensuite il y a la question du coût"
      Donc du système financier. Dans celui dans lequel nous sommes, même brûler du papier pour se chauffer est trop cher pour une banque :)

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Suivez le parcours pédagogique : La fusion, prochain stade de l’évolution humaine
Lire l'article suivant :
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus

Cette nouvelle dynamique des BRICS est le fruit d’un combat international pour le droit au développement mené par Solidarité et progrès en France et l’Institut Schiller à l’international.

En savoir plus

Don rapide